Adresse de l'article: http://www.ruralinfos.org/spip.php?article1367

Les relations entres villes et campagnes

Néo-ruraux, périurbanisation, relation agriculture-société, accueil en milieu rural… autant de façons d’aborder la question des relations entre villes et campagnes. Au travers d’articles, de collaborations diverses, ce dossier propose de croiser des approches historiques, géographiques, sociologiques, des récits d’expériences, pour comprendre les logiques de migration à l’œuvre et appréhender les nouveaux visages du monde rural.

Néo-ruraux, périurbanisation, relation agriculture-société, accueil en milieu rural… autant de façons d’aborder la question des relations entre villes et campagnes. Au travers d’articles, de collaborations diverses, ce dossier propose de croiser des approches historiques, géographiques, sociologiques, des récits d’expériences, pour comprendre les logiques de migration à l’œuvre et appréhender les nouveaux visages du monde rural.
La problématique de ce nouveau sujet traité par Ruralinfos est résumée dans l’article de la sociologue Nicole Mathieu, qui interroge la relation ville-campagne au regard des évolutions récentes : Relations ville-campagne : quel sens, quelle évolution ?.

Les nouveaux arrivants
Si les relations entre ville et campagne ont longtemps été marquées par l’exode rural, aujourd’hui les flux se sont inversés. L’enjeu est désormais l’accueil des nouveaux arrivants pour les territoires : L’accueil, un enjeu de société.
Après le pic des années 1970, le mouvement d’installation des néo-ruraux reprend de l’ampleur depuis 1990. L’article Néo-ruraux d’hier et d’aujourd’hui fait le tour de cette nouvelle population et de son intégration ; Créer du lien social montre, en particulier, comment elle participe à la vie locale.
Autre entrée, celle des générations. Trois articles montrent que jeunes et « vieux » migrants contribuent aux évolutions des territoires : Les retraités, une chance pour les espaces ruraux ?, Campagnards d’un jour, campagnards de toujours et Place aux jeunes dans les territoires ruraux
Quelles politiques et quel accompagnement pour ces néo-ruraux ? Les acteurs du développement rural sont interpellés. Lire : Quand installation rime avec création d’activités et Les maires ruraux face aux néo-ruraux.
Les nouvelles cohabitations ne sont cependant pas sans poser problème, notamment concernant la pression foncière, voire sociale. Les articles Immobilier rural : les Anglais font une razzia et Dordogne, terre britannique font un point sur une vague d’installations qui bouleverse le paysage rural.

Les agriculteurs s’adressent aux citadins
Deux mondes qui co-existent, mais qui ne savent plus se parler. Aujourd’hui, nous sommes loin des images d’Epinal généralement médiatisées (lire : La campagne à la Une des médias).
Stigmatisé comme source de pollution et de crises sanitaires, l’agriculture à des comptes à rendre à une société principalement urbaine. Face à cette situation, un réseau de fermes durables engagées dans des pratiques alternatives au modèle industriel communiquent sur leurs pratiques. D’autres formalisent des contrats locaux avec les consommateurs : Les paniers font le plein.
Au-delà de l’alimentation, d’autres complémentarités sont à trouver. Notamment pour le recyclage des déchets, Tri sélectif et agriculture : c’est possible !.

Les campagnes s’urbanisent
Le phénomène de péri urbanisation est aussi moteur dans la relation entre ces deux espaces, avec notamment des conséquences sur l’agriculture : Les grands traits des agricultures urbaine et périurbaine en 2000 et Campagnes en Ile de France.
A l’inverse, certaines municipalités souhaitent maintenir la campagne dans les villes : Terres en villes présente des initiatives remarquables.